Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil - Institut Fédératif de Recherche
Immunité - Cancer - Infection

Partenariats

upmc

 faculte de medecine UPMC

APHP

inserm

cnrs

Chiffres-clé

Chiffres clés

  • 5 unités
  • 15 équipes de recherche

L’IFR 113 Immunite-Cancer-Infection réunit 15 équipes EPST, universitaires et hospitalières impliquées dans des recherches sur ces thématiques. Au delà des études propres à chacun des partenaires - du système immunitaire normal et pathologique, des agents infectieux ou du cancer - les thématiques des différentes équipes sont largement de nature transversale : immunité et infection, immunité et cancer, infection et cancer. Une très forte interaction entre ces thématiques et entre les laboratoires de recherches expérimentales et les structures hospitalières caractérise les travaux de l’IFR, et en font la qualité et l’originalité. Ces interactions lui ont permis d’acquérir une stature internationale.

L’IFR co-dirigé par le Pr Brigitte Autran et le Pr David Klatzmann poursuit une stratégie de synergie de ses programmes communs :

  •  l’étude des interactions hôte-pathogènes sur les 3 grandes maladies transmissibles - VIH, mycobactéries et plasmodium - sous l’angle des mécanismes physiologiques et physiopathologiques de l’immunité innée et adaptative,
  •  l’étude épidémiologique, clinique et microbiologique des agents infectieux - VIH, HCV/HBV, Herpesvirus, mycobactéries, plasmodium - sous l’angle de leur propagation, des thérapeutiques anti-infectieuses et des multirésistances microbiennes survenant suite à ces traitements,
  •  l’étude de l’immunomodulation amenée par les cellules T régulatrices, en relation avec les pathologies inflammatoires systémiques et auto-immunes,
  •  l’étude de la biodiversité sous les aspects, (I) de diversité génétique des pathogènes, spontanée ou induite par les traitements, (II) de génétique humaine appliquée aux maladies infectieuses, (III) de post-génomique transcriptionnelle et protéomique, et enfin (IV) de biologie de systèmes des pathogènes et leurs hôtes.
  •  l’étude des cancers sous l’aspect des intrications avec les pathogènes infectieux et de leur contrôle par le système immunitaire.

Enfin les biothérapies et la vaccinologie sont coordonnées depuis les travaux expérimentaux pré-cliniques jusqu’à la réalisation d’essais cliniques de phase I et II. Ces  travaux s’inscrivent notamment dans le développement des vaccins, des greffes et des thérapies cellulaires et géniques.